La Fédération des aînées et aînés francophones du Canada salue le dépôt du projet de loi C-13 sur les langues officielles

Fédération des aînées et aînés francophones du Canada
450, rue Rideau, bureau 300
Ottawa (Ontario) K1N 5Z4

COMMUNIQUÉ

Pour diffusion immédiate

La Fédération des aînées et aînés francophones du Canada salue le
dépôt du projet de loi C-13 sur les langues officielles

Ottawa, le 2 mars 2022 – La Fédération des aînées et aînés francophones du Canada
(FAAFC) est très satisfaite du dépôt, hier matin, du projet de loi C-13 modifiant la Loi
sur les langues officielles déposé par la ministre des Langues officielles et ministre
responsable de l’Agence de promotion économique du Canada atlantique,
l’honorable Ginette Petitpas Taylor.
https://www.parl.ca/DocumentViewer/fr/44-1/projet-loi/C-13/premiere-lecture?fbclid=IwAR21yE6pZRyggEYAai7ABAjB3Cz1s04mYXh3rN5Zjewz5J2eW-IPxzmZHGk

Le projet de loi C-13 déposé à la Chambre des communes, bien qu’imparfait, s’inscrit
dans la continuité de l’engagement pris par le gouvernement fédéral à protéger la
langue et la culture françaises au pays.

« Bien que nous nous réjouissons de voir le gouvernement canadien reconnaître le
besoin et l’importance de protéger et de promouvoir le français dans l’ensemble du
pays, nous sommes inquiets de l’absence de l’obligation d’inclure des clauses
linguistiques exécutoires dans les ententes de transfert fédérales-
provinciales/territoriales », mentionne la présidente de la FAAFC, madame Solange
Haché. « Alors que le gouvernement fédéral transfère chaque année des montants
importants dans le domaine de la santé, les francophones en situation minoritaire ont
parfois du mal à voir les investissements qui leur sont accordés. L’obligation d’ajouter
des clauses linguistiques robustes dans les ententes avec les provinces et territoires
permettrait de faire en sorte que les francophones puissent recevoir leur juste part du
financement, particulièrement dans les soins et services à domicile et dans les soins de
longue durée où il existe présentement très peu de services en français ».

La FAAFC est toutefois heureuse de voir que le gouvernement canadien reconnaît le
besoin et l’importance de protéger et de promouvoir le français dans l’ensemble du
pays. Elle se réjouit également de voir que les pouvoirs octroyés au Conseil du trésor
et au commissaire aux langues officielles seront renforcés en ce qui a trait à
l’application de la nouvelle loi sur les langues officielles.

La FAAFC souhaite remercier la ministre Petitpas Taylor et les membres de son équipe
pour le dépôt du projet de loi C-13 et s’engage à travailler avec le gouvernement fédéral
à sa mise en œuvre.

 
 

La Fédération des aînées et aînés francophones du Canada a pour mission de défendre les
droits et les intérêts des aînées et aînés francophones du Canada et de faire valoir leurs
besoins de façon à leur permettre de s’épanouir pleinement dans leur langue et culture.
Les membres associatifs de notre Fédération représentent près de 27 000 aînés membres
répartis sur l’ensemble du pays.

-30 —

Renseignements :
Myriam Romanin
Agente des communications
450, rue Rideau, bureau 300
Ottawa (ON) K1N 5Z4
Tél. 613 564-0212 poste 1
communications@faafc.ca