Luc J. Doucet est le nouveau directeur général de l’Association francophone des aînés du N.-B.

Les membres et le conseil d’administration sont heureux d’accueillir Monsieur Luc J. Doucet à la direction générale de l’Association francophone des aînés du Nouveau-Brunswick.
 
Monsieur Doucet possède près de 40 ans d’expérience comme cadre supérieur avec la fonction publique du Nouveau-Brunswick et Service correctionnel Canada. Il a, entre autres, occupé les postes de directeur général du Centre de rétablissement Shepody et de directeur provincial du Service de défense des malades psychiatriques du Nouveau-Brunswick. Au cours de ces nombreuses années, il a développé de grandes habiletés de gestion et de leadership en plus d’avoir été, à maintes reprises, conférencier invité à des universités, collèges et écoles à l’occasion de conférences régionales, provinciales, nationales et internationales.
 
Depuis plus de 40 ans, le bénévolat occupe une place importante dans la vie de Monsieur Luc J. Doucet. Son implication a débuté dans les années 1970, pendant qu’il a occupé tour à tour les postes d’animateur Louveteau, de commissaire Louveteau et de commissaire du district Restigouche avec le mouvement scout. Depuis, il a o­ffert de son temps au club Richelieu, à l’Ambulance St-Jean, à la Commission des déchets solides du Restigouche, au Festival international du cerf-volant de Dieppe, au comité régional sur la gestion des services de santé mentale, au comité mixte permanent sur la psychiatrie légale du Nouveau-Brunswick et au radiothon de l’Arbre de l’espoir pour ne nommer que ceux-là. Par ailleurs, Monsieur Doucet a été membre et est encore membre de di­fférents conseils d’administration. Depuis mai 2017, il est le président du club Richelieu international et il est membre (représentant élu de l’Acadie) du conseil d’administration du Centre de la francophonie des Amériques. Et, depuis 2010, il est membre du conseil d’administration de la Maison Nazareth. C’est donc dire que le bagage communautaire de Monsieur Doucet est vaste et varié.
 
Luc J. Doucet se dit heureux de se joindre à l’AFANB et affirme que sa priorité sera d’assurer sa continuité. Selon Monsieur Doucet, « il est clair que je revendiquerai haut et fort an de m’assurer que notre gouvernement o­re un soutien à domicile de qualité pour nos aînés, tout en soutenant les personnes aidantes qui sont trop souvent laissées pour compte, et que la province adopte une Charte de droits des aînés, tout en mettant en application les recommandations du rapport du Conseil du vieillissement du N.-B. » D’autre part, Monsieur Doucet affirme que tous les citoyens du Nouveau-Brunswick doivent avoir accès à des services dans la langue de leur choix et qu’il est évident et nécessaire que le salaire minimum soit augmenté à 15 dollars l’heure. « En mon rôle de président du conseil d’administration de la Maison Nazareth, je côtoie les personnes démunies qui ne peuvent satisfaire leurs besoins essentiels, et ce, même si elles travaillent, » précise-t-il.

Pour la présidente de l’AFANB, Solange Haché, « la vaste expérience de Luc J. Doucet aux niveaux gouvernemental et communautaire constitue assurément un atout pour l’Association francophone des aînés du N.-B. Sa connaissance des di­fférents dossiers touchant les francophones permettra sans doute à notre association de poursuivre son travail dans les différents dossiers touchant le mieux-être et la défense des droits des francophones de 50+ ».

Monsieur Luc J. Doucet entrera en fonction le 1er novembre prochain.