Lettre à la ministre du Développement social juin 2020

C.P. 27100, Dieppe (NB) E1A 6V3
Téléphone : 506 386-0090 Ÿ-  Sans frais : 1 866 523-0090 - Ÿ Télécopieur : 506 384-7009
afanb@afanb.org Ÿwww.afanb.org

 
Le 8 juin 2020
 
Honorable Dorothy Shephard  
Ministre du Développement social
Place Chancery
C.P. 6000
Fredericton, NB   E3B 5H1
 
 
Objet : Restructuration des régions administratives du ministère du Développement social
 
Madame la Ministre,
 
L’Association francophone des aînés du Nouveau-Brunswick a été surprise d’apprendre que votre ministère avait décidé, sans consultations publiques préalables, d’éliminer la moitié des régions administratives de votre ministère. Nous sommes inquiets des répercussions que cette décision pourra avoir sur les services aux aînés francophones, surtout ceux du nord de la province.
 
Nous aimerions comprendre ce qui a motivé cette réforme. Dans quelle mesure manquait-il d’uniformité au sein des huit régions administratives? Quels étaient les problèmes précis de l’ancienne structure administrative que la nouvelle structure va régler? Quels principes administratifs justifient votre décision? Quelle est la logique du nouveau découpage? 
La région du nord couvre maintenant un très vaste territoire. Elle comprend les régions d’Edmundston, de Campbellton, de Bathurst et de Caraquet. Les mêmes intervenants vont-ils devoir couvrir tout ce territoire?  Si oui, vont-ils comprendre les différences entre les clients du Madawaska et ceux de la Péninsule acadienne, et être capables d’ajuster leurs interventions en conséquence? Compte tenu du temps nécessaire pour couvrir un si grand territoire, la région du nord disposera-t-elle de plus de ressources humaines et financières que les régions où les intervenants ont un territoire beaucoup moins grand à couvrir?
 
Les enjeux que vivent les aînés de Saint-Jean ne sont pas tout à fait les mêmes que ceux de Caraquet, ne serait-ce qu’au niveau des services en français par exemple. Les intervenants du Ministère vont-ils toujours pouvoir communiquer avec leur clientèle dans la langue de leur choix?
 
 Il y a une différence entre uniformité et équité. En appliquant les mêmes règles à tout le monde au nom de l’uniformité, ne risque-t-on pas d’aboutir à plus d’iniquité? Plutôt que de centraliser les services, l’approche la plus efficace n’est-elle pas de les décentraliser pour que les décisions soient prises par des personnes qui connaissent les besoins de la population qu’elles desservent?    
 
L’AFANB ayant à cœur les intérêts des aînés, nous aimerions discuter de ce dossier avec vous au cours des prochaines semaines, que ce soit au téléphone ou par vidéoconférence, au moment qui vous conviendra le mieux.
 
D’ici là, veuillez accepter, Madame la Ministre, nos salutations respectueuses.

Solange Haché, présidente
Association francophone des ainés du Nouveau-Brunswick
 
c.c. Blaine Higgs, premier ministre
c.c. Éric Beaul;ieu, sous-ministre
c.c. Brian Vickers, Chef du parti Libéral
c.c. David Coon, Chef du parti Vert
c.c. Gilles Lepage, député du Restigouche
c.c. Kevin Arseneault, député de la région de Rogersville.