Bienvenue

 


 

Programmation JA50+ 2022

 


 


Vieillir dans l'indifférence et l'indignité au Nouveau-Brunswick
  

New Brunwick's elders neglected and forgotten

 


 
Rapport de recherche : Les proches aidantes et proches aidants, des alliés incontournables au maintien à domicile des personnes âgées en milieu minoritaire francophone et rural

 


  Communiqué de presse – Pour publication immédiate
Le cri du cœur des personnes proches aidantes
 
Beresford – le 5 avril 2022. « Une fois, j’ai pris un petit chalet aux Deux Rivières à Tracadie, j'y suis restée toute seule, j'ai marché, puis marché, puis pleuré, puis marché, puis marché, puis pleuré. »
 
Citation d’une personne proche aidante

Cette citation démontre bien l’état d’âme que vivent les personne proches aidantes. Les personnes aidantes sont souvent seules à accomplir des tâches importantes qui permettent à des gens âgés de vivre dans leur domicile et dans leur communauté le plus longtemps possible. Ce précieux travail des personnes aidantes n’est malheureusement pas reconnu par notre société, notre gouvernement et même par les proches de la personne aidée. C’est très décourageant et démoralisant.

Dix-huit femmes de la région Chaleur se sont portées volontaires pour une étude réalisée par l’École de travail social de l’Université de Moncton à l’intention de l’Association francophone des aînés du Nouveau-Brunswick (AFANB). Cette étude visait à analyser les besoins des personnes proches aidantes, à mettre en place un regroupement pour répondre aux besoins des proches aidantes en milieu minoritaire francophone et rural et à assurer la pérennité du projet. L’âge moyen des participantes est de 68 ans; l’âge moyen des personnes aidées 78,4 ans; et le nombre moyen d’années consacrées à l’accompagnement est de 15,2 ans. 

« Cette recherche a mis en lumière les défis que les proches aidantes rencontrent au quotidien et leurs besoins pour mieux continuer à assurer le soutien qu’elles procurent à leurs proches », affirme la professeure Elda Savoie, de l’Université de Moncton.  

Le rapport souligne sept défis importants que doivent affronter les personnes proches aidantes : 1) la langue d’usage; 2) l’absence de transport en commun; 3) les défis professionnels; 4) les défis financiers; 5) les défis d’obtenir des soins spécialisés; 6) les défis de trouver l’information nécessaire; et 7) les défis de la gestion des services.

Les personnes proches aidantes qui ont participé au projet de recherche souhaitent être soutenues par des actions concrètes, entre autres : 1) service de formation et d’informations; 2) service de soutien financier; 3) service de répit; 4) service d’accompagnement aux rendez-vous des personnes aidées; 5) l’organisation d’activités pour personnes âgées afin d’établir des contacts sociaux; 6) besoin de centres d’accueil de jour favorisant le bien-être de la personne aidée; 7) service de soutien psychologique.

Les participantes au projet ont identifié le besoin d’avoir des groupes de soutien pour pouvoir se soutenir entre elles : « Puis moi, j’ai toujours demandé pour qu’on ait un groupe de soutien, pour parler. À qui veux-tu que je conte ça, toutes ces affaires-là? »
Elles souhaitent également la création d’un regroupement de proches aidantes. Ce regroupement agirait en quelque sorte comme porte-parole pour les proches aidantes.

« Pérenniser ce projet par la réponse aux défis et aux besoins exprimés par les proches aidantes et par l’actualisation de leurs revendications est plus que jamais nécessaire », confirme la professeure Savoie.

Marcel Larocque, le président de l’AFANB, affirme que : « Le maintien des aînés dans leur maison et leur communauté est possible grâce aux efforts des personnes aidantes dans notre province. Cependant, le travail de celles-ci demeure toujours peu valorisé et peu reconnu. L’AFANB voudrait que ce projet pilote permette aux organismes communautaires et aux différentes instances gouvernementales de mieux répondre aux besoins des personnes proches aidantes afin qu’elles puissent continuer à contribuer au mieux-être des aînés et de notre société sans s’épuiser et se rendre malades. » 
 
Pour plus d’informations :
AFANB
(506)  386-0090

 


 

La Fédération des aînées et aînés francophones du Canada salue le dépôt du projet de loi C-13 sur les langues officielles 

 

Ottawa, le 2 mars 2022 – La Fédération des aînées et aînés francophones du Canada (FAAFC) est très satisfaite du dépôt, hier matin, du projet de loi C-13 modifiant la Loi sur les langues officielles déposé par la ministre des Langues officielles et ministre responsable de l’Agence de promotion économique du Canada atlantique, l’honorable Ginette Petitpas Taylor.
 
Le projet de loi C-13 déposé à la Chambre des communes, bien qu’imparfait, s’inscrit dans la continuité de l’engagement pris par le gouvernement fédéral à protéger la langue et la culture françaises au pays. 
 
« Bien que nous nous réjouissons de voir le gouvernement canadien reconnaître le besoin et l’importance de protéger et de promouvoir le français dans l’ensemble du pays, nous sommes inquiets de l’absence de l’obligation d’inclure des clauses linguistiques exécutoires dans les ententes de transfert fédérales-provinciales/territoriales », mentionne la présidente de la FAAFC, madame Solange Haché. « Alors que le gouvernement fédéral transfère chaque année des montants importants dans le domaine de la santé, les francophones en situation minoritaire ont parfois du mal à voir les investissements qui leur sont accordés. L’obligation d’ajouter des clauses linguistiques robustes dans les ententes avec les provinces et territoires permettrait de faire en sorte que les francophones puissent recevoir leur juste part du financement, particulièrement dans les soins et services à domicile et dans les soins de longue durée où il existe présentement très peu de services en français ».
 
La FAAFC est toutefois heureuse de voir que le gouvernement canadien reconnaît le besoin et l’importance de protéger et de promouvoir le français dans l’ensemble du pays. Elle se réjouit également de voir que les pouvoirs octroyés au Conseil du trésor  et au commissaire aux langues officielles seront renforcés en ce qui a trait à l’application de la nouvelle loi sur les langues officielles.
 
La FAAFC souhaite remercier la ministre Petitpas Taylor et les membres de son équipe pour le dépôt du projet de loi C-13 et s’engage à travailler avec le gouvernement fédéral à sa mise en œuvre.
 
La Fédération des aînées et aînés francophones du Canada a pour mission de défendre les droits et les intérêts des aînées et aînés francophones du Canada et de faire valoir leurs besoins de façon à leur permettre de s’épanouir pleinement dans leur langue et culture. Les membres associatifs de notre Fédération représentent près 27000 aînés membres répartis sur l’ensemble du pays.
 
-30 —
Renseignements :      
Myriam Romanin
Agente des communications
Tél.:613.564.0212 poste 1
Courriel:  communications@faafc.ca
Site internet : http://www.faafc.ca
 

 

  Boîte à outils COVID-19 : http://afanb.org/sites/default/files/documents-pdf/boite_a_outils_5_mars.pdf
 
AFANB - Boîte à outils - Comment se protéger contre la COVID-19?

 


 
 
Vous êtes francophones de 50 ans et plus ?

 

L'Association francophone des aînés du Nouveau-Brunswick regroupe des gens comme vous afin de promouvoir votre mieux-être, de veiller à la défense de vos droits et ainsi, de contribuer à votre épanouissement personnel et à celui de toute la société.

Découvrez en plus...  Lire plus de détails sur cette information.

Présentation de l'Association francophone des aînés du N.-B. (Février 2020)

 


Pour voir toutes les capsules vidéos de la série produites par Sylvain LeBrun, formateur en informatique du Conseil pour le développement de 
l’alphabétisme et des compétences des adultes au Nouveau-Brunswick (CODAC NB)
https://www.youtube.com/channel/UCL7omIVXgFWdVWx68ONuzSw

 

Actualités

*Devenir membre

Pour plus d'information, communiquez avec Jacinthe Godin ou Nouha Bouchiba au (506) 386-0090 ou 1-866-523-0090
Télécopieur : (506) 384-7009
Courriels : afanb@afanb.org

AFANB - Mémoire dans le cadre de la révision prévue au paragraphe 42(1) de la loi sur les langues officielles,L.N-B 2002, C O-05 Août 2021

Pour publication immédiate
Le lundi 23 août 2021
 

Aider les proches qui aident les aînés à rester chez eux

Ils et elles sont des milliers à travers le Nouveau-Brunswick à se dévouer corps et âme pour prendre soin d’un proche en perte d’autonomie.

Bulletin spécial des Régimes de médicaments du Nouveau-Brunswick COVID-19

Campagne électorale fédérale 2021 : enjeux pour les aînés francophones du N.-B.

Pour publication immédiate
Dieppe, le 7 septembre 2021

 

Communiqué de presse - Réforme de la santé de la ministre Dorothy Shepherd

Pour publication immédiate
Le mardi 12 octobre 2021

 

Pages